Journées Européennes du Patrimoine au musée des Confluences : (re)découvrir l’Architecture en terre crue en France

A l’occasion des journées européennes du patrimoine 2016, dont la thématique est cette année « patrimoine et citoyenneté », le musée des Confluences accueille deux conférences le samedi 17 septembre à partir de 14h qui mettront à l’honneur le patrimoine en terre à Lyon et l’architecture contemporaine en terre en France. Une bonne occasion pour (re)-découvrir ce matériau à fort potentiel et en devenir.

Inventaire participatif du patrimoine en terre du Grand Lyon, par Emmanuel Mille

Fait peu connu, la capitale des Gaules présente la plus grande concentration de constructions urbaines en terre d’Europe, avec plusieurs milliers de bâtiments. Certains sont parfois de grande hauteur : de nombreux immeubles canuts ont des murs pignon en terre de plus de 20 mètres de haut ! Bien que présente dans la plupart des quartiers de l’agglomération, le patrimoine en terre y reste méconnu car le matériau est systématiquement caché par des enduits. « Le mot ‘pisé’ n’apparaît pas une seule fois dans le dossier de classement de Lyon à l’UNESCO ! », s’étonne Emmanuel Mille. Cette méconnaissance pose de nombreux problèmes de conservation, les habitants ignorant souvent la présence de la terre dans leur habitation, matériau sensible à l’humidité. Pour mieux connaître ce patrimoine caché et sensibiliser les Grands Lyonnais, Emmanuel Mille a initié un inventaire participatif. Ce projet est notamment soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Lyon et le musée des Confluences, qui a conçu le site internet de l’inventaire participatif, à présent porté par l’association Patrimoine Aurhalpin.
Les habitants sont invités à renseigner les constructions en pisé du Grand Lyon qu’ils ont identifié. Leurs contributions apparaissent sur une carte en ligne, où des centaines de bâtiments sont déjà pointés. Cet inventaire participatif a débuté en mars 2016 et devrait se poursuivre jusqu’à fin 2017. La conférence du 17 septembre sera l’occasion d’une première restitution de cette recherche expérimentale et innovante, les contributions des habitants étant associées à celles des chercheurs. Lors de cette conférence, Emmanuel Mille sera accompagné par Anne-Sophie Clémençon, historienne des formes urbaines et de l’architecture, chargée de recherche au CNRS, et Magali Delavenne, chercheur au Service de l’inventaire général du patrimoine culturel (Région Auvergne-Rhône-Alpes).

Projet Terres Contemporaines, par Anne-Lyse Antoine et Elisabetta Carnevale

Anne-Lyse Antoine et Elisabetta Carnevale mène cette recherche depuis février 2015. Ce premier inventaire sur l’architecture en terre crue vise à présenter cette production architecturale en France et à la faire connaître de tous. Plus de 250 ouvrages en terre crue réalisés en France depuis 1976, date du renouveau de cette architecture, ont été recensés grâce à un appel à participation des constructeurs et des auto-constructeurs pour cartographier les projets réalisés et les techniques constructives utilisées.
Au-delà du recensement participatif, l’équipe a réalisé un Tour de France entre avril et juin 2016. Elle est allée découvrir 30 ouvrages présélectionnés et rencontrer les architectes, les bureaux d’études, les artisans, les fournisseurs de matériaux et les maîtres d’ouvrage qui ont participé à la réalisation de telles opérations. Les résultats de l’étude et le retour d’expériences des professionnels feront l’objet d’une publication et alimenteront la plateforme web terrescontemporaines.com. Cette démarche est aujourd’hui parrainée par le projet pédagogique Amàco, Initiative d’Excellence en Formations Innovantes (IDEFI), par les Grands Ateliers de Villefontaine et la Région Auvergne, Rhône-Alpes, par l’Ordre des Architectes Rhône-Alpes, par le Pôle Innovations Constructives, réseau d’entreprises du bâtiment basées en RAA, par Akterre, fournisseur matériau et est soutenue par l’ENSA de Grenoble (ENSAG), la Maison de l’Architecture du Rhône-Alpes, CDCU – Archipel, les Editions Terre Vivante, l’Association Nationale des Professionnels de la Terre Crue, Asterre et le réseau des chantiers participatifs Twiza.
Les résultats de la recherche, attendus par les professionnels et méconnus du grand public, répondent à la question pour-quoi et comment construire en terre aujourd’hui en France. La conférence sera l’occasion de dresser un panorama de ce renouveau architectural, des potentiels de la matière, des stratégies employées pour réaliser ces projets ainsi que les innovations et perspectives d’avenir pour le matériau terre.

Inventaire participatif du patrimoine en terre du Grand Lyon, par Emmanuel Mille
Musée des Confluences
Le 17 septembre 2016 à 14h
Plus d’informations ici: http://patrimoine-terre-lyonnais.patrimoineaurhalpin.org et sur le site du Musée des Confluences

Projet Terres Contemporaines
Musée des Confluences
Le 17 septembre 2016 à 16h30
Plus d’informations ici: www.terrescontemporaines.com et sur le site du Musée des Confluences