Héritages hybrides

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Travailler avec la terre en tant que matière physique plastique et imaginaire est le défi relevé par 7 étudiants de l’année 2 et 3 de l’option Art de l’École Nationale des Beaux Arts de Lyon. Leurs investigations commencent dès ce printemps en préparant les expérimentations lors du festival Grain d’Isère, qui aura lieu aux Grands Ateliers d’Isle d’Abeau les deux dernières semaines du mois de mai 2016. Du 1er au 4 juin, les résultats du travail d’atelier et pendant le festival, seront visibles lors d’une présentation publique dans le jardin de la Fondation Bullukian.

Actuellement les projets sont formulés par des intentions écrites et dessinés. Les recherches et articulations des problématiques  de Jade Belhocine s’orientent vers une performance/sculpture qui projette de s’asseoir sur un tas de terre qu’elle tassera avec ses jambes par un mouvement mécanique et répétitif.

Juliette Guérin propose de manipuler une grande surface rectangulaire terre avec son corps et ses mains.

Agathe Jourdan développe des modules en terre battue. Maxime Fragnon voudrait articuler et formaliser le phénomène d’érosion par l’utilisation de la technique du carottage.

Étienne Mauroy réalisera plutôt une sculpture basée sur les principes de montage et prévoit pour l’instant d’une colonne de terre traversée par un disque transparent.
Charlie Voeltzel s’oriente vers des constructions mettant en jeu le plein et le vide.
Derek Cornes propose une sculpture un peu impossible, une boule de cristal en terre, posée sur un socle tiré de la terre d’exposition.
Une proposition de Niek van de Steeg, artiste, professeur à l’ENSBA-Lyon.
Coordination Fanny Robin, Fondation Bullukian.

Du mercredi 1er au samedi 4 juin 2016 / Nocturne avec performance jeudi 2 juin, de 18h30 à 21h
Fondation Bullukian
26 Place Bellecour – LYON 69002

Le jardin sera ouvert en entrée libre du mercredi 1er au samedi 4 juin de 14h à 18h30
Pour plus d’informations
site de l’école nationale supérieure des beaux-arts de Lyon
site de la fondation Bullukian